miel provence

L’apiculture raisonnée pour un miel de Provence sain et naturel

L’apiculture raisonnée pour un miel de Provence sain et naturel

L’apiculture raisonnée consiste à respecter les abeilles et la nature. En effet, la pollinisation par les abeilles est indispensable à la vie de 80% des espèces végétales.

Ainsi, l’abeille occupe une place centrale dans nos modes de vie et dans nos pratiques alimentaires. Apiculteur responsable et engagé, Frédéric Forton pratique une apiculture raisonnée qui lui permet de proposer un miel de Provence sain et naturel. Il nous explique, les raisons de son engagement et les principes de l’apiculture raisonnée.

 

L’abeille véritable sentinelle de la biodiversité

Nécessaire à la biodiversité, l’abeille a une activité de pollinisation sur 170 000 espèces végétales. On estime qu’en l’absence de cette activité, 40 000 espèces seraient menacées et que, 35% des aliments consommés par l’homme disparaîtraient. Or, depuis de nombreuses années, les abeilles sont en danger, en raison du développement de l’agriculture intensive, du changement climatique, de l’emploi d’insecticide et de l’invasion du frelon asiatique, des parasites, des maladies… Or, les abeilles, nous renseignent sur l’état de la biodiversité. Elles agissent comme de véritable sentinelle sur l’environnement. Il suffit d’observer leur mortalité et d’en comprendre les causes. Face à l’urgence de la situation, l’apiculture raisonnée a, désormais, un rôle essentiel dans le maintien des colonies d’abeilles et dans le développement de la biodiversité.

 

L’apiculture raisonnée, une pratique ancestrale

Une abeille pèse de 0,08 à 0,1g mais elle parvient à porter 0,07 g de nectar ou 0,03 g de pollen. Pour fabriquer 1 kg de miel, elle devra visiter 5,6 millions de fleurs. Travailleuse infatigable et très organisée, l’abeille suscite notre admiration. L’histoire des relations entre l’abeille et l’homme remonte à 9000 ans. Avant de devenir apiculteur, l’homme se contentait de prélever le miel dans des ruches sauvages. Avec les sociétés néolithiques, nos ancêtres deviennent producteurs de miel. Ils avaient une bonne connaissance de l’écologie des abeilles acquise par l’observation puis par la transmission de génération en génération. Conscients de l’importance du miel et des produits de la ruche, leur apiculture était raisonnée de façon à assurer la pérennité des colonies d’abeilles pour maintenir la production du miel, du pollen et de la cire.

 

Qu’est-ce que l’apiculture raisonnée ?

L’apiculture raisonnée est une apiculture soucieuse de la nature. Elle consiste à limiter les interventions humaines sur la ruche et à favoriser le retour des abeilles endémiques. L’apiculteur est attentif au bien être des abeilles et prélève qu’une partie du miel produit par les abeilles. Il est conscient de la nécessité de trouver un équilibre entre les besoins en miel des abeilles et le prélèvement qu’il effectue à des fins de production. Ainsi, Frédéric Forton, apiculteur à Carcès dans le Var, ne prélève que le surplus de miel produit par les abeilles. Son objectif est de respecter le rythme naturel des abeilles et de leur procurer un environnement sain avec une diversité d’espaces végétales. Le territoire de Carcès répond à cette exigence, avec un environnement préservé et une grande variété de fleurs. Il permet à Frédéric Forton de produire un miel de Provence sain et du pollen de France.

A lire aussi